Accueil · Action · Consommer bio

24/01/10 Et si nous consommions mieux ?

CaddieConsommer écologique, finalement, n'est-ce pas simplement consommer avec un peu de bon sens ? N'est-ce pas aussi refuser de choisir la facilité (produits jetables, plats cuisinés...) ou l'économie à tout prix (nourriture industrielle, produits premiers prix...) lorsque nous faisons nos courses ? Et en y regardant de plus près, n'est-ce pas un retour à des valeurs et une certaine morale dans notre mode de vie ? Il est temps d'agir à notre échelle, pour dicter aux distributeurs ce que nous attendons d'eux.

Voici 22 astuces pour mieux consommer, pour tous ceux qui ont décidés de ne plus être des moutons dans cette société basée sur la consommation. Parce que le plaisir ne conduit pas au bonheur et parce qu'on de désire plus ce que l'on possède...

1. Acheter des produits de saison

fraiseAinsi, c'est éviter les fruits et légumes importés par camions ou avions avec l'impact sur l'environnement que l'on connaît. C'est aussi éviter les cultures sous serre, très polluantes. Enfin, cela permet de favoriser les producteurs locaux.

 

2. Acheter des produits évitant les multiples emballages

Evitez les produits conditionnés sous forme de blisters individuels et encouragez les produits avec peu d'emballage. Une boîte de riz de 1 kg, c'est deux fois moins d'emballage que deux boîtes de 500g! Une marque de dentifrice a commercialisé il y a quelques années son tube sans le carton d'emballage. Les ventes ont malheureusement baissé.

Dentifrice

3. Acheter des produits bio ou label rouge

Label_rougeMême si la preuve que les produits bio sont meilleurs pour la santé reste à fournir, ces produits sont meilleurs pour l'environnement (moins d'OGM, de pesticides de synthèse et d'engrais chimiques dans la nature) et pour les animaux (conditions de vie améliorées : accès à l'extérieur, litière, plus d'espace...). De plus, vous encouragez les agriculteurs qui respectent l'environnement!

4. Acheter des piles rechargeables

Même si les piles rechargeables se rentabilisent dès cinq utilisations et qu'elles peuvent se recharger près de 1000 fois, on continue à leur préférer dans 95% des cas les piles jetables. La fabrication des piles nécessite pourtant une consommation importante d'énergie et de matériaux non renouvelables (aluminium, cadmium, fer, lithium, mercure, nickel, zinc…). A cela s'ajoute que les deux tiers des piles jetables vendues ne sont pas ramenées pour être recyclées. Inquiétant, quand on sait qu'une pile peut contaminer pendant un demi siècle 1 m3 de terre et 1000 m3 d'eau. Sans compter que les métaux lourds peuvent être absorbés par les êtres vivants, et potentiellement se retrouver, en bout de chaîne trophique, chez l'Homme.

Piles

5. Consommer local (dès que possible!)

KiwisAcheter du mouton de Nouvelle Zélande, des asperges du Pérou, des fraises d'Egypte, des haricots d'Ethiopie, et j'en passe, c'est encore et toujours plus d'avions au dessus de nos têtes et de pétrole consommé. A éviter! Et puis, autant encourager les producteurs locaux.

6. Acheter du bois de forêts gérés durablement

Logo_FSCPrivilégiez les meubles fabriqués avec des bois FSC (Forest Stewardship Council). Il s'agit d'une organisation internationale dont la mission est de promouvoir une gestion écologique, socialement responsable et économiquement vivable des forêts du monde. Les membres du FSC sont des représentants de groupements écologiques et sociaux, du secteur et du commerce du bois, de l'industrie du papier, de peuples indigènes et de groupements forestiers à travers le monde.

Logo_PEFCLe PEFC (Pan-European Forest Certification) est un label européen. Il ne remporte pas l’adhésion des principales ONG qui lui reprochent notamment son manque d’indépendance et d’équité dans son processus de certification, les groupes d’intérets économiques étant dominants. (Lire le rapport FERN sur le site de Greenpeace France)

Quant au TFT (Tropical Forest Trust), présent dans les principales enseignes de bricolage, il porte sur les bois tropicaux. Les compagnies membres du TFT s’engagent à se fournir en bois à partir de forêts gérées de façon durable, de projets forestiers du TFT (avec contrôle de traçabilité) ou de forêts FSC. Cette organisation vise à lutter contre l’exploitation illégale. Le label TFT atteste d’une démarche de l’exploitant en vue d’une certification.

7. Réduire sa consommation de viande

Pour diminuer notre consommation, pensez aux oeufs (de poules élevées en pleine air), très riches en protéines (2 oeufs équivalent à 100g de viande) ou aux légumineuses et céréales contenant aussi des protéines.

Privilégiez les "races à viande" : aubrac, charolaise, limousine, gasconne, maine d'Anjou, salers plutôt que les vaches de "réforme". Ces dernières sont d'anciennes vaches laitière abattues car commençant à produire moins de lait. Leur viande contient plus d'hormones (pour produire le lait, elles sont maintenues en état de gestation permanente)

Préférez les viandes maigres : volailles, lapins et porcs. Leur élevage nécessite moins de nourriture.

8. Eviter l’eau en bouteille

Bouteille_eauLa consommation mondiale d'eau minérale en bouteille a augmenté de près de 60% depuis 1999. En France, l'eau en bouteille est environ 200 fois plus cher que l'eau du robinet. Par ailleurs, les Français consomment en moyenne 145 litres par an et par personne d'eau en bouteille.
Les bouteilles en plastique sont en polyéthylène téréphtalate (PET), un dérivé du pétrole brut. A l'échelle mondiale, chaque année ce sont plus de 2,7 millions de tonnes de plastique qui sont nécessaires. Le transport de ces bouteilles a bien évidemment un impact très fort sur l'environnement (camions sur les routes...)

Si votre eau du robinet possède un goût de chlore, laissez votre eau reposer dans votre carafe. Le chlore s'évapore rapidement. Aussi, je recouvre ma carafe d'un peu de film alimentaire. Cela évite l'apparition d'un léger goût au bout d'une journée.

Si vous choisissez une eau en bouteille, préférez les sources locales (l'info est sur l'étiquette).

Attention, les phtalates ou bisphénol-A introduits pour assouplir le plastique des bouteilles ont des effets sur notre santé de plus en plus critiqués. Dans certaines conditions (chaleur, lumière...), ces composés peuvent se dissoudre dans l'eau.

9. Eviter les lingettes jetables

Même si celles-ci peuvent être bien pratiques, elles restent plus chères pour notre porte-monnaie que notre bon vieux chiffon et génèrent plus de déchets.Lingettes

10. Boycotter l’huile de palme

L’huile de palme est utilisée dans nombre de produits alimentaires comme la margarine, les confiseries et les plats pré-cuisinés mais aussi les cosmétiques et la production de biocarburants. Globalement, on en trouve dans les biscuits, l'huile de friture, les sauces, la mayonnaise, les chips, certains chocolats et barres chocolatées.

Palmiers_huileL’Indonésie et la Malaisie détiennent à elles-seules 85 % du marché mondial et ne cessent d’accroître leur production dans un marché en expansion constante. L’Indonésie, qui possède près de 80% des dernières forêts tropicales primaires d’Asie du Sud-Est ( îles de Bornéo, de Sumatra et en Irian Jaya), a perdu en 50 ans 72% de ses forêts anciennes. Les forêts sont remplacées par des cultures de palmiers à huile.

Nous sommes en train de détruire irrémédiablement des écosystèmes uniques, dont celui de notre cousin l'orang-outan.

Bref, boycottez tous les produits contenant de l'huile de palme, dont les agrocarburants!

11. Eviter de changer de gadget électronique tous les ans

L'évolution de la technologie va très vite. Dans nos maisons s'accumulent le dernier portable, le dernier écran plat, le dernier mini-PC, baladeur Mp3 ou la dernière console de jeu. Et pourtant, les objets dernier-cris sont dépassés en moins d'un an. Ces produits contiennent de nombreux matériaux polluants extraits dans des mines polluantes (cobalte, coltan, cadmium, plomb, nickel, antimoine, indium, bérylium...) où travaillent des mineurs exploités. Leur fabrication nécessite énormément d'énergie et malgré cela, ces produits représentent au bout de peu de temps une grande quantité de déchets.

NokiaLes opérateurs nous poussent généralement à changer de portables tous les deux ans. Sachons conserver notre appareil s'il fonctionne encore. Il est aussi possible d'entretenir notre ordinateur (poussières, reformatage...). Word, Firefox, Itunes, par exemple, n'ont pas besoin de la dernière machine de guerre. Mon ordinateur vieux de 7 ans fonctionne encore du tonnerre (en changeant juste un disque dur)!

12. Promouvoir des produits à faible consommation d’énergie

Lors de l'achat d'un produit d'électroménager (four, réfrégirateur...), privilégiez ceux à faible consommation d'énergie : A. C'est un investissement rentable au vu des économies sur votre facture d'électricité. De plus, ces produits plus chers à l'achat sont généralement de meilleure qualité et ont une durée de vie plus longue. Un réfrigérateur classé A consomme trois fois moins d’électricité qu’un équipement noté C.

Energie

13. Acheter en plus grande quantité pour éviter les emballages, puis congeler

Cela permet tout simplement de faire des économies sur le prix et sur la quantité d'emballages-déchets.

14. S’accorder une réflexion sur la réelle utilité du produit

Ais-je réellement besoin de ce nouvel objet multi-fonction qui ne me servira qu'une semaine avant de finir au fond d'un tiroir?

Gadget

15. Eviter les voitures polluantes

En ville, avons-nous réellement besoin de 4x4 ? Au vue du nombre de radars qui piègent nos routes, avons nous besoin de moteurs si puissants ?

Terre

16. Acheter écolabel NF environnement

Eco_labelCréée en 1991, est la certification écologique officielle française. A performances d'usage égales, la marque NF Environnement distingue les produits dont l'impact sur l'environnement est réduit. Pour obtenir la marque NF Environnement, le produit doit être conforme à des critères écologiques et d'aptitude à l'usage. Ces critères sont le résultat de négociations entre représentants d'industriels, d'associations de consommateurs et de protection de l'environnement, de distributeurs et des pouvoirs publics.

Elle correspond à une marque volontaire de certification délivrée par AFNOR Certification. Il existe aussi désormais l'écolabel Européen.

17. Aller faire ses courses avec son sac réutilisable

Gardez toujours vos sacs ou cabas réutilisables dans le coffre de votre voiture. Le butSac est de limiter la prolifération des sacs se disséminant dans la nature. Outre la pollution visuelle des paysages, le sac plastique est dénoncé pour sa formidable durée de vie, 400 ans sur terre et 1200 ans dans la mer. Ainsi, le sac en plastique est connu pour la menace qu’il fait peser sur divers animaux marins comme les dauphins, les tortues et même certaines baleines.

N'hésitez pas à dire non au commerçant lorsque vous pouvez vous en passez. Les pharmaciens ont par exemple le réflexe de vous ranger votre petite boîte de médicament dans un sac alors qu'elle pourrait très bien tenir dans votre poche.

18. Acheter des produits plus robustes, bien que plus chers, ils dureront plus longtemps.

Quand je pense que mes parents ont encore leur batteur électrique ou robot ménager Moulinex des années 70 alors que j'ai déjà "consommé" 2 batteurs électrique premier prix en 5 ans...

19. Acheter des produits concentrés pour leur emballage réduit et donc moins polluant dans les transports

Pensons aux produits vaisselle, lessives, adoucissants concentrés. Les emballages sont plus petits, ont gaspillé moins d'énergie en transport, pour la même efficacité.

20. Acheter des produits commerce équitable

Face au succès de ces produits, l'offre s'est diversifiée. Le commerce équitable est basé sur les principes suivants :

  • Assurer une juste rémunération du travail des producteurs et artisans les plus défavorisés, leur permettant de satisfaire leurs besoins élémentaires : santé, éducation, logement, protection sociale·
  • Garantir le respect des droits fondamentaux des personnes (refus de l'exploitation des enfants, de l'esclavage... )
  • Instaurer des relations durables entre partenaires économiques
  • Favoriser la préservation de l'environnement proposer aux consommateurs des produits de qualité.
  • Commerce_equitable

21. Bien choisir son poisson

Voir l'article consacré. Il s'agit d'éviter de consommer les poissons victimes de la surpêche et en voie de disparition.

22. Astuce : ne pas faire les courses le ventre vide et préparer sa liste

C’est le meilleur moyen d'éviter d’acheter des surplus pas toujours utiles!

A lire aussi :

· Dossier : Le bio et les labels

Vos réactions :

- Cap Marg, le 25/01/11 :

Je suis désolé mais le rapport Fern de Greenpeace ne constitue absolument pas une référence. Le FSC a un problème : les certificateurs ne sont pas indépendants puisqu'ils sont accrédités par le système FSC lui-même et non par un organisme indépendant comme dans le système PEFC (en France c'est le Cofrac).
L'autre grosse différence, c'est le prix de la certification : FSC est calibré pour de grosses forêts industrielles ou pour les grosses entreprises qui exploitent des énormes concessions au Canada ou dans les forêts équatoriales, ou encore pour les forêts d'Etat, qui toutes ont les moyens de payer une certification hors de prix. Il n'est pas dimensionné pour la petite propriété individuelle prédominante en Europe, et pour laquelle ce système se révèle hors de prix (malgré les tentatives assez complétement ratées de "certification de groupe").
Par ailleurs, FSC ne prend pas en compte (ou très mal) les différences de législation (ultra light dans les pays du Sud et très renforcée en Europe) et fait systématiquement de la surenchère.
Les partenaires composant les comités de pilotage sont à peu de chose près les mêmes (les industriels sont dans FSC comme dans PEFC et les partenaires sociaux ou ONGE pareil).
Bref, il y a une part de lobbying assez malhonnête de la part des grandes ONG internationales, en particulier le WWF, qui se sont transformées en marchands de certificats.
Bref, à provenance égale, du bois certifié c'est mieux que du bois qui ne l'est pas, quel que soit le certificat ; et du bois local, même non certifié, c'est mieux que du bois certifié qui a fait deux fois le tour de la planète avec son petit certificat. Pour le reste, à votre place je m'abstiendrais de prendre partie dans ce qui n'est qu'une grosse guerre commerciale.