Accueil · Ecologistes · René Dumont

René Dumont

René Dumont, né le 13 mars 1904 et mort le 18 juin 2001 à l’âge de 97 ans. Il était un agronome du développement français, connu pour son engagement écologiste.

Biographie

René_DumontRené Dumont est né à Cambrai le 13 mars 1904. Son père, Rémy, fils de paysans, lui inculqua l'amour de la terre. Instituteur rural puis professeur spécial d'agriculture, Rémy participa à la rédaction du premier Larousse agricole. Sa mère, née Françoise Busque, fut en 1898 l'une des premières femmes agrégées de mathématiques en France.

Entré brillamment en 1922 à l'Institut national agronomique (INA), il en sort avec un diplôme d'ingénieur agronome en poche. Commençant sa carrière au Viêt Nam (1929), il se révolte contre le colonialisme et revient à Paris pour occuper la chaire de professeur d'agriculture comparée (1933-1974) à l'Institut national agronomique puis à l'Institut national agronomique Paris-Grignon (INA P-G).

René Dumont a commencé sa carrière en soutenant le modèle agricole de l'époque, basé sur l'utilisation des fertilisants chimiques et sur le machinisme agricole. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a même écrit des articles dans La Terre française, hebdomadaire contrôlé, comme toute la presse française, par le gouvernement collaborationniste du Maréchal Pétain et prônant le corporatisme agricole.
Toutefois, il a été l'un des premiers à dénoncer les dégâts issus de la Révolution verte et à lutter contre l'agriculture productiviste. Il fut un expert aux Nations unies et à la FAO et est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages. Grand voyageur, il était spécialiste des problèmes du monde agricole dans les pays sous-développés.

Il soutenait en particulier :

  • le contrôle démographique ;
  • les économies d'énergie ;
  • la coopération internationale envers les pays en voie de développement ;
  • la protection et la remédiation des sols.
  • René Dumont considérait que le développement n'était pas un problème d'argent, d'engrais ou de semences, mais plutôt la résultante d'un équilibre entre les trois. Il soutenait que les relations entre hommes et leurs champs reposaient essentiellement sur les relations existantes entre les hommes eux-mêmes, les relations sociales constituant les bases sur lesquelles reposent une agriculture et un développement industriel de qualité. Enfin, il considérait que les piliers soutenant de bonnes relations sociales entre les hommes reposaient sur de bonnes relations entre les hommes et les femmes. Il affirmait ainsi sa croyance en l'importance de l'émancipation de la femme dans le cadre du contrôle démographique.

    Dumont a été un des premiers à expliquer les conséquences de ce qui ne s'appelait pas encore la mondialisation : explosion démographique, productivisme, pollution, bidonvilles, fossé grandissant entre pays du Sud et pays du Nord.

    En 1974 à l'initiative de divers groupes et personnalités (Amis de la Terre, Pollution Non, Jean Carlier et les Journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie) René Dumont fut choisi pour se présenter à l'élection présidentielle consécutive à la mort du Président Pompidou, en tant que premier candidat écologiste. Peu importa le faible résultat de 1,32 % des votes, car il s'agissait uniquement d'utiliser les médias et particulièrement la télévision pour faire connaître la pensée écologiste en politique. Sa prestation sobre, décontractée, intelligente et originale a été un succès car elle a ouvert le chemin à l'écologie politique pour toute une génération de jeunes qui ont pris conscience des limites des ressources naturelles planétaires et de l'absurdité d'une croissance économique exponentielle. Brice Lalonde fut son directeur de campagne électorale.

    En avance sur son temps, le plus célèbre des agronomes français, bien connu pour son éternel pull over rouge, a surpris les Français en se montrant à la télévision avec une pomme et un verre d'eau, pour leur expliquer avec des mots tout simples combien ces ressources étaient précieuses et en péril. Il prédisait l'inévitable hausse du prix des carburants.

    La politique écologique française fondée par Dumont est contre la guerre, contre le capitalisme, pour la solidarité entre les peuples et prenant en compte le monde sous-développé. Certains, toutefois, considèrent que ces racines ne sont pas suffisamment ancrées dans l'écologie profonde.

    A la suite de sa campagne, en juin 1974, lors des Assises de Montargis (Loiret), où se réunissent les militants qui s'étaient engagés dans celle-ci, sera fondée la première organisation de l'écologie politique d'envergure nationale : le Mouvement écologique.
    Certains voient en René Dumont le père spirituel du parti des Verts, Les Verts dont il soutint régulièrement les candidats à la présidentielle et qui après sa mort créèrent une fondation portant son nom, l'ont toujours considéré comme l'un des leurs. C'était sûrement un humaniste de gauche, mais surtout un mondialiste et certainement un altermondialiste ; il était membre fondateur d'Attac.

    Œuvres

    • La Culture du riz dans le Delta du Tonkin (1935, édition revue, corrigée et augmentée en 1995)
    • Le problème agricole français. Esquisse d'un plan d'orientation et d'équipement (1946)
    • Voyages en France d'un Agronome (1951)
    • Economie agricole dans le monde (1954)
    • L'Afrique noire est mal partie (1962)
    • Cuba, socialisme et développement (1964)
    • Cuba est-il socialiste ? (1970)
    • L'Utopie ou la Mort (1973)
    • L'Agronome de la faim (1974)
    • L'Afrique étranglée (1980)
    • Pour l'Afrique, j'accuse en collaboration avec Charlotte Paquet (1986)
    • Taïwan le prix de la réussite avec la collaboration de Charlotte Paquet (1987)
    • Un monde intolérable : le libéralisme en question (1988)
    • Mes combats. Dans quinze ans les dés seront jetés (1989)
    • Démocratie pour l'Afrique (1991)
    • Cette guerre nous déshonore en collaboration avec Charlotte Paquet (1992)
    • Famines, le retour. Désordre libéral et démographique non contrôlée (1997)

    Vidéos

     

    Bibliographie

    Jean-Paul Besset, René Dumont, une vie saisie par l’écologie, Stock, Paris, 1992

    Marc Dufumier (dir.), Un agronome dans son siècle. Actualité de René Dumont, Association pour la création de la Fondation René Dumont/Éditions Karthala/INA P-G, coll. « Hommes et Sociétés », Paris, 2002

    Alain Lipietz, René Dumont. 1904 - 2001, Universalia 2002, Encyclopaedia Universalis, Paris, 2002 (voir : René Dumont (1904 - 2001))

    « René Dumont, un agronome d'exception », dans Ingénieurs de la vie : la revue des ingénieurs de l'INA P-G, Mazarine, Paris, 2005

    Source

    Wikipedia