Accueil · Infos · Thon rouge

31/01/2010 Thon rouge : L'Italie arrête la pêche pendant un an.

ThonL'Italie va cesser de pêcher pendant une année le thon rouge, espèce menacée qui est très appréciée des consommateurs japonais, a annoncé samedi un porte-parole de la Commission européenne.

Cette décision a été prise grâce à une aide européenne qui permet de financer l'inactivité des bateaux de pêche.

L'Italie a l'intention de faire pression pour que la France et l'Espagne fassent de même afin que les stocks de thon rouge puissent être renouvelés. Sa décision pourrait avoir pour effet d'augmenter les prix du thon rouge.

Les députés de la commission Environnement du Parlement européen avaient demandé le 27 janvier à l'UE de surmonter ses hésitations à soutenir une interdiction du commerce international du thon rouge, en l'inscrivant sur la liste des espèces menacées.

Dans une résolution, les élus prient "instamment" la Commission européenne et les Etats membres de l'UE de "soutenir l'inscription du thon rouge à l'annexe I" de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES).

La prochaine réunion de la CITES est prévue du 13 au 25 mars à Doha.

Les services de la Commission européenne sont actuellement divisés à propos d'une inscription du thon rouge à l'annexe I de la CITES, qui interdirait totalement la vente de ce poisson hors des frontières du pays du bateau pêcheur. Or cette espèce est particulièrement prisée au Japon.

Le commissaire chargé de l'Environnement, le Grec Stavros Dimas, soutient l'inscription du thon à l'annexe I, selon une source proche de la Commission. Mais il se heurte à l'opposition des services chargés de la pêche et donc des pêcheurs.

Les pays européens riverains de la Méditerranée, où est principalement pêché le thon rouge, avaient refusé à l'automne 2009 une telle mesure.

Le ministre français de la Pêche, Bruno Le Maire, plaide pour une inscription du thon rouge à l'annexe II de la CITES, qui concerne les espèces dont la survie pourrait être menacée à l'avenir.

Sources :

AFP

Vos réactions :